SNT Seconde

Historique du Web


Le Web est constitué de l'ensemble des documents hypertextes accessibles via un navigateur par exemple.

Il n'a pas toujours été aussi présent qu'aujourd'hui.

Nous allons voir ici son histoire.

1 - Qui sont les créateurs du Web ?

Le Web est aujourd'hui un incontournable de la communication et du commerce. Personne ne peut percer sans une présence forte sur ce média utilisant Internet comme moyens de transport. Mais qui a créé le Web ? Une multinationale ? Une équipe de 5000 personnes ?

En 1989, un informaticien britannique, Tim Berners-Lee, travaille au CERN, en Suisse et est ennuyé par la difficulté que représente le partage d'informations avec les autres chercheurs.

Photo de Tim Berners-Lee
Tim Berners-Lee (2010) - CC BY 2.0 - Paul Clarke — originally posted to Flickr

Internet existait depuis les années 70 et on pouvait partager des documents sur des serveurs FTP mais la compatibilité et la facilité de consultation posaient problème.

De la même manière, les documents hypertextes existaient depuis 1965. Mais ils étaient limités à des références locales.

Tim Berners-Lee propose alors à ses supérieurs de travailler sur un projet de partage d'informations basé sur la consultation de documents hypertextes via le réseau.

Il travaille alors avec Robert Cailliau, ingénieur informatique belge.

Photo de Robert_Cailliau
Robert_Cailliau - CC BY-SA 4.0 - Photo en:CERN

Ensemble,ils mettent au point le premier serveur HTTP et le premier client HTTP de l'histoire en 1990.

Le principe de fonctionnement est simple :

1 Requête - 2 - Traitement - 3 - Réponse
Requête - Traitement - Réponse
  1. Un programme nommé serveur HTTP surveille en permanence les communications entrantes
  2. Un programme nommé client HTTP envoie une requête HTTP (il demande d'accéder à une ressource, par exemple une page Web en cliquant sur un lien)
  3. Le serveur reçoit la requête et en fait le traitement (autorisation ? recherche des produits à afficher dans une base de données ? ...)
  4. Le serveur renvoie sa réponse HTTP au client (souvent un document HTML)
  5. Si le client HTTP est un navigateur Web (comme ici avec Firefox), il n'a plus qu'à tenter d'afficher cette réponse à l'écran en analysant le code HTML reçu.

Pour avoir une idée plus précise, regarder les vidéos ci-dessous.

Vidéo Delagrave (manuel)

La naissance d'Internet : Points de repères ARTE

Et pour finir une chronologie d'internet et du web depuis 1957.

source : https://larevuedesmedias.ina.fr/le-reseau-internet-depuis-1957

Pour votre culture, vous trouverez ci-dessous d'autres informations sur le WEB

2 - Le passage du Web dans le domaine public

C'est à partir de 1993 que le Web va réellement décoller :

  • de plus en plus de serveurs se créent : plus de 200 serveurs en fin d'année.
  • le 30 avril 1993 le CERN met le World Wide Web (www) dans le domaine public : les entreprises privées pourront donc à partir de cette date utiliser le Web.
  • En février 1993, l'Université de l’Illinois publie le premier navigateur graphique : Mosaic (porté sur Macintosh, Windows et Commodore Amiga).
  • Apercu de Mosaic
  • Fin 1993, les grands groupes de presse commencent à publier sur le Web.

En 1994, une première convention mondiale sur le Web permettra de poser les bases de l'institution dédiée à veiller à l’avenir du Web, le World Wide Web Consortium (W3C). En fin d'année, il y aura plus de 1000 sites et une nouvelle avancée : l'apparition de Netscape, le premier navigateur graphique pour le grand public. Les premiers moteurs de recherche (Yahoo!) apparaîtront et les premières publicités également.

Finalement, en 1995 arrive la balise IMG dans la version 2 de HTML : on pourra maintenant afficher facilement des images. Enfin ... peu à peu au vu des vitesses de connexion de l'époque.

La première image transférée sur le Web ? Une photo du groupe de musique parodique du CERN, les cernettes.

Les Cernettes
Les Horribles Cernettes. Photo de Silvano De Gennaro.

3 - Un Web commercial ?

Après ce début orchestré par le milieu universitaire, le Web va prendre peu à peu une autre direction. En parvenant à ramener des revenus, il va devenir un enjeu de puissance et plusieurs groupes et états vont tout faire pour l'influencer et en utiliser sa pleine potentialité.

En 1995, Microsoft lance son propre navigateur : Internet Explorer. Il sera préinstallé sur tous les pc vendus avec Windows.

Internet Explorer

La guerre des navigateurs commencent ! Pendant de nombreuses années, Internet Explorer sera en situation de quasi-monopole et tentera d'imposer ses propres fonctionnements plutôt que de suivre les normes, de façon à imposer son utilisation et donc.. à garder son monopole.

Cette même année 1995, on trouve la mise à disposition du Javascript pour rendre la page interactive localement et du PHP pour permettre de rendre un site dynamique (l'internaute peut laisser des messages ou passer des commandes qui sont traitées automatiquement, sans passer par des emails lus par un service clientèle).

Un petit malin, Jeff Bezos va comprendre la puissance de cette technologie : création d'Amazon et début du « commerce numérique » pour les sites Web. Tout ça, depuis... son garage. Ce n'est bien entendu par le seul, mais le plus emblématique en ce moment.

« J’ai appris que l’utilisation du web augmentait de 2 300 % par an. Je n’avais jamais vu ou entendu parler de quelque chose avec une croissance aussi rapide, et l’idée de créer une librairie en ligne avec des millions de titres — quelque chose de purement inconcevable dans le monde physique — m’enthousiasmait vraiment.»

Et depuis :

Evolution du nombre d'employés d'Amazon
Ref CC : https://fr.statista.com/infographie/16002/nombre-employes-amazon-dans-le-monde/

En 1997, on atteint un million de sites Web.

Et ce n'est que le début. 10 ans plus tard, nous en étions déjà à 200 millions et presque 2 milliards en 2020.

Evolution du nombre de sites Web
Ref CC : https://fr.statista.com/infographie/19063/nombre-de-sites-web-internet-dans-le-monde/

En 1998 sort un nouveau moteur de recherche beaucoup plus performant que les autres : Google. Il est basé sur un algorithme, le PageRank : il classe la pertinence de la recherche par autre chose que la simple étude des mots présents sur le site. Il intègre le nombre de liens externes visant le site étudié. Il dépasse rapidement ses concurrents.

PAge Rank
Principe du Page Rank - CC BY-SA 2.5 (Mayhaymate sur Wikipedia)

Il est tellement plus performant que les autres qu'il obtient rapidement le monopole du secteur et devient le plus gros... publicitaire de la planète. Google n'est en réalité qu'une des sociétés de ce qui est certainement devenu l'un des plus puissants groupes mondiaux : Alphabet.

Derrière ce groupe, on trouve également Android, YouTube, Waze, Boston Dynamics...

Google
Ref CC : https://fr.statista.com/infographie/23024/evolution-chiffre-affaires-annuel-google-alphabet-par-segment/

En 2001, lancement de Wikipedia, l'encyclopédie collaborative Wiki en ligne. Le Web collaboratif et gratuit commence à se faire connaître du grand public.

En 2004, apparition de Firefox 1.0, un navigateur Web libre et gratuit : son code source libre et disponible garantit l'absence de logiciels espions et autres contournements permettant de récupérer trop de données personnelles. Même si vous même ne comprennez pas son code, des informaticiens du monde entier l'analysent et garantissent ainsi son comportement.

Logo Firefox

Toujours en 2004 :

  • Apparition de Facebook, qui comme Google deviendra bien plus que le réseau social portant ce nom. Aujourd'hui Facebook, c'est également Instagram et WhatsApp notamment.
  • Framasoft est réorganisé et voit la création de l'Association Framasoft visant à valoriser les logiciels libres.

4 - Le Web 2.0 ?

2005 est parfois vu comme le début du Web 2.0 : un web centré sur les internautes eux-mêmes plutôt que sur un contenu créé par des employés des sites eux-mêmes. Les internautes créent du contenu, interagissent avec le Web et deviennent ciblés par le marketing.

Explosion des blogs, des réseaux sociaux et des wikis. Apparition de Youtube qui sera racheté en 2006 par Google. Google lance également Google Analytics qui permet aux webmasters de suivre facilement la fréquentation de leurs sites et à Google de récupérer ces informations et de suivre les utilisateurs...

En 2007, commercialisation de l'iphone qui marque le début d'un nouveau type de terminal pour atteindre le Web et surtout apparition d'AppStore qui permet d'utiliser des applications plutôt que de surfer sur le Web. Vers la fin du principe de l'hypertexte ?

En 2008, apparition de Chrome : un navigateur Web propriétaire développé par Google (mais basé sur le projet libre Chromium qui est la base de beaucoup d'autres navigateurs et qui est tout à fait fonctionnel). Il séduit un grand nombre d'utilisateurs et devient rapidement le leader du marché...

Logo de Chrome :

Logo Chrome

Logo de Chromium (le coeur libre et gratuit de Chrome) 

Logo Chromium

Toujours en 2008, création de la Journée Mondiale contre la Censure sur Internet par Reporters sans frontières. La principale cible de cette manifestation était à l’origine la Chine et ses lois concernant le contrôle d’Internet et du Web.

En effet, derrière l'idée de partage de l'information voulue par Tim Berners Lee, la réalité du transfert de l'information via des appareils physiques et des sociétés sur lesquelles les états peuvent agir se cache un vrai problème de censure :

Censure et Internet Libre
Ref CC : https://fr.statista.com/infographie/11889/la-liberte-sur-internet-dans-le-monde/

En 2012 : fermeture du site MegaUpLoad par la justice américaine. Fin officiel du Minitel français.

En 2013 : apparition de Qwant, un moteur de recherche Français qui annonce ne pas tracer ses utilisateurs. Il n'est néanmoins ni un logiciel libre, ni un moteur ouvert.

Logo Qwant

En 2014, le W3C décide d’intégrer un système de protection des contenus (notamment vidéos) au sein du HTML5 même si cela va à l'encontre de l'ouverture du Web. La fondation Mozilla cède sous peine de voir le Web se fractionner.

En 2016, l'Europe décide de publier des réglementations visant à protéger les données personnelles des européens : RGPD pour Règlement général sur la protection des données. Ce réglement s'applique normalement à tous les sites européens et aux données des européens quelque soit le site sur lequel ils surfent...

Le principe ? Obtenir le consentement des utilisateurs lorsque le site récupère leurs données personnelles ou place des cookies sur leurs ordinateurs. C'est beau sur le papier mais dans les faits :

  1. Il n'y a pas assez d'inspecteurs pour aller vérifier que le site fait bien ce qu'il dit (surtout si le site est hébérgé à l'étranger...).
  2. On a droit à des pop-ups où, au mieux, on a le droit de dire non/oui mais sur lesquels la plupart des gens cliquent juste sur ACCEPTER...

En 2018, les USA adoptent le cloud-act pour Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act. En gros, le gouvernement américain peut demander à n'importe quel hébergeur de données d'orgine américaine des informations sur les utilisateurs américains (résidants ou non aux USA ) et sur les utilisateurs résidants aux USA. Même s'ils se trouvent actuellement en Europe. Deux versions des données personnelles...

En 2018, Microsoft modifie son moteur de rendu pour son navigateur maison Edge en le remplaçant par Chronium. On retrouve un important monopole dans le domaine du navigateur (cette fois opéré par Google qui remplace Microsoft avec son Internet Explorer) et la fondation Mozilla craint que les dérives d'Internet Explorer ne se répètent.

En 2019 : Plus de 9 milliards d'appareils connectés mais assez mal répartis sur la planète. De plus, la cartographie du Web montre encore et toujours que le Web reste relativement régional : la plupart des liens entre sites restent des liens inter-nations...

5 - Un monstre incontrôlé ?

Tim Berners-Lee a crée le Web avoir pour objectif de permettre de lier les informations entre elles et de les rendre facilement accessibles. Ca, c'est l'intention.

Dans les faits, on voit aujourd'hui que les géants du secteur sont en train de faire bien autre chose : ils récupèrent toutes les informations disponibles dans le but de tout lier, de tout connaître dans les moindres détails !

Les défauts du Web actuel ? Ils sont nombreux...

  • Censure à plus ou moins grande échelle de certains états (et on commence ainsi à avoir plusieurs Webs et plus un espace commun)
  • Image faussée de la femme, rapport à la sexualité éloignée de la réalité et exploitation de la misère en vue de réaliser des profits
  • Plateformes refusant leurs responsabilités et facilitant par cette inaction les fake news ou l'embrigadement
  • Enfermement des utilisateurs sur des plateformes qui tentent d'être auto-suffisantes (et qui, pour cela, proposent des contenus "adaptés" à leurs utilisateurs)
  • Détournement par les grandes plateformes des données personnelles dans le but d'influencer les masses (modification des intentions de votes, campagne de propagande...)
  • Utilisation détournée de ces plateformes par des services de renseignement dans le but de destabiliser politiquement
  • Utilisation détournée de ces plateformes par des organisations criminelles dans le but d'escroquer
  • Mauvaises utilisations par les individus des facilités de communication offertes par les grandes plateformes : les mauvais penchants (provocation gratuire, haine...) de l'humanité apparaissent plus souvent que les bons côtés... Même s'ils savent que c'est faux, les gens ont tendance à se croire invisibles, intouchables sur le Web et ont tendance à croire qu'il existe deux réalités : la "vraie vie" et la "vie numérique". Or, le nombre croissant d'affaires de droits liés à cela montre bien qu'on ne doit pas se croire intouchable sur le Web et que tous propos diffusés engagent bien son auteur.

Les enjeux sont donc grands et les ennemis du Web sont nombreux :

  • Les grandes entreprises du secteur qui ont réussi à obtenir un pouvoir incroyable (pouvoir qui dépasse maintenant ceux de la plupart des états) et qui ne désirent pas le perdre (les fameux GAFAMs).
  • Les états totalitaires qui désirent voir la réglementation évoluée dans le "bon sens" pour eux, à savoir : augmentation de la censure et des possibilités de manipulation et contrôle des masses.
  • Les états démocratiques qui oscillent entre l'intention de se protéger et l'intention de faire perdurer l'idée d'une communication ouverte.
  • Les groupes criminelles qui utilisent ce média comme moyen de toucher un nombre croissant de cibles.

En réalité, le destin de la démocratie semble de plus en plus lié au Web et à la façon dont il va évoluer. Qui aurait pu croire il y a quelques années qu'un Président des USA en poste utiliserait à des fins détournées un réseau social pour endoctriner ses partisans, qui aurait pu imaginer que ces mêmes plateformes se permettraient de censurer ce Président ?

Comme on le voit, ce moyen de communication libre qu'était le Web est devenu un réel enjeu de puissance et est maintenant également un outil de contrôle. Si on le laisse évoluer dans le mauvais sens, il pourrait devenir uniquement un outil de contrôle. Eduquer les populations sur cela est donc bien un enjeu de société et plus largement un enjeu démocratique.

Pour en apprendre plus sur les acquisitions des grands groupes, ces articles de Wikipedia sont assez éloquents :

  1. Acquisitions de Google - Alphabet
  2. Acquisitions de Amazon
  3. Acquisitions de Facebook
  4. Acquisitions de Apple
  5. Acquisitions de Microsoft

Et encore, il ne s'agit que des géants Américains.

Connaissez-vous les BATX, les sociétés de même type mais chinoises ?

Activité publiée le 07 04 2021
Auteur : ows. h.
modification : Andjekel